Deux points

Premièrement : vous allez finir immobile. Incapable de bouger naturellement.

Deuxièmement : même si vous êtes un as du fitness, de la natation, de yoga, ou les trois en même temps … votre corps souffre. Est plein de déséquilibres. Et n’est pas fonctionnel.

Une histoire de patterns – ou comment vous êtes devenu un grille-pain

Dans votre vie, vous êtes amené à répéter vos actions (travail, sports, la façon dont vous vous allongez quand vous dormez, etc.).

→ Ainsi vous vous spécialisez (neurologiquement, physiquement,…).

Vous vous enfermez dans des structures figées de mouvement (de part la répétition) appelées « Patterns ».

Se spécialiser c’est choisir. Choisir c’est renoncer.

Se spécialiser c’est être bon à peu de choses. Faites tomber un grille-pain dans les escaliers et il se cassera. Comment pourrait-il se rattraper ? Il ne sait que griller du pain.

Exemple : L’articulation du poignet permet de travailler sur une vingtaine d’angulations différentes. Or, 99 % des gens ne travaillent qu’une à deux de ces dernières (= pattern).

Faites tomber un homme en avant dans une position légèrement différente de celle qu’il a travaillée et ses poignets se brisent. Comment pourrait-il se rattraper ?

C’est une machine. Un grille-pain.

Il n’a appris qu’à faire une chose et est donc incapable de réagir à de nouvelles situations.

Sur le long terme, ne pas utiliser toutes les angulations/capacités de vos muscles, tendons, etc… vous rend immobile et vous permet, à 76 ans, de battre tous les records de lenteur sur les trottoirs des villes.

De la même manière, comment pourriez-vous vous considérer fort si vous êtes seulement capable de réaliser un nombre limité de  mouvements ?

Vous avez beau être musclé… mais êtes-vous réellement fort si vous êtes incapable de grimper, de ramper, ou de répondre à des problèmes moteurs complexes ?

Vous ne pouvez plus dire que vous ne saviez pas

Notez cependant que ce n’est pas de votre faute et que vous n’êtes pas seuls.

Vous avez été conditionné par l’école. Vos parents. Vos amis. Les médias, les médecins et les kinés.

Cependant, si vous êtes ici et suivez mes vidéos, vous le savez.

Ainsi, à partir de ce moment précis, tout ce qui arrivera à votre corps est le résultat de VOS choix et non d’un conditionnement social.

En plus simple – vous ne pouvez plus dire que vous ne saviez pas.

Quand je suis arrivé à ce point de non-retour… je me sentais à la fois intrigué/excité et plein de confusions. Et vous vous posez probablement les mêmes questions que moi à l’époque :

« C’est bien cool ce concept mais :

– comment avoir un beau corps tout en étant fonctionnel ?

– comment pratiquer mes sports sans créer de déséquilibres ?

– qu’est ce que je dois faire pour avoir un corps réellement fort ? »

Il y a des solutions.

Mais d’abord, laissez-moi juste-vous dire ça : FUCK LE MARKETING. Sérieusement.

Parlons normalement. Sans conneries publicité du genre « achetez maintenant parce que l’offre disparaitra », « j’ai une solution rapide sans effort »,           « découvrez ces trois conseils qui ont changé ma vie », bla bla bla. Si vous suivez mes vidéos, vous savez que je suis là pour vous dire ce qui est vrai.

Alors parlons vrai.

Des questions de vie ou de mort

Pour avoir un corps fort, vous devez avoir une pratique de mouvement.

Mais être fort, ça veut dire quoi ?

C’est être capable de réagir correctement. Précisément. Et avec confiance. Dans PLEIN de situations différentes.

Demandez à un bodybuilder pro de faire une roulade avant. Il n’y arrivera pas – pas assez de coordination (preuve à l’appui sur ma chaîne).

Demandez au champion du monde de développé couché de frapper un combattant professionnel. Il n’y arrivera pas – trop lent.

Demandez à un marathonien de faire un mouvement de gymnastique à la barre fixe. Il n’y arrivera pas – pas assez de force.

Vous êtes aussi fort que votre plus faible maillon. Alors la seule solution qui nous reste pour être fort…c’est de ne pas avoir de maillon faible.

C’est de ne pas être un spécialiste – mais d’être un généraliste capable de faire plein de choses différentes.

Ça veut dire que vous devez baser votre activité corporelle sur l’acquisition constante de nouvelles compétences… de nouveaux mouvements.

Bref, vous devez avoir une pratique de MOUVEMENT.

Votre corps est comme votre compte en banque.

Vous avez des dépenses (vos pratiques sportives et votre mode de vie) et vous avez votre salaire (la pratique du mouvement).

Suivez la métaphore. Tant que vous avez assez d’argent, vous pouvez le dépenser (=tant que vous faites du mouvement, vous pouvez pratiquer du sport).

Pas de mouvement = endettement.

Et plus vous vous endettez, plus le travail nécessaire pour vous sortir de ce trou est intense.

Vous êtes endetté.

Alors les questions pratiques suivantes se posent :

  • Comment palier aux conséquences désastreuses de notre mode de vie (travail, sports ou absence de sports, pathologies, …)
  • Comment précisément créer un corps fort et résistant ?

Des questions de vie ou de mort. Littéralement.

La solution : étudiez le mouvement et tirez des conclusions spécifiques à vous même. Il y a énormément de contenu gratuit sur internet. Faites des recherches pendant plusieurs années. Entraînez-vous tous les jours sur la même période pour – enfin – comprendre comment honorer votre corps spécifiquement par rapport à votre vécu/objectifs et… commencez véritablement votre travail de mouvement.

Ou vous pouvez gagner du temps et commencer dés aujourd’hui après avoir été coaché par quelqu’un qui a déjà fait ce travail.

Je sais comment vous pouvez atteindre vos objectifs. Si je ne le sais pas, je ne vous coache pas. C’est aussi simple que ça.

A la fin de cette page… vous avez un questionnaire où vous allez me présenter votre cas.

Un médecin ne sait pas tout sur la médecine et je ne sais pas tout sur le mouvement. Je suis honnête avec vous. Je suis malheureusement obligé de refuser certaines demandes.

Votre Transformation : 5 mois de coaching

Soyez certains d’atteindre vos objectifs :

→ On va travailler ensemble chaque semaine. Pendant 5 mois.

 

Pourquoi un coaching aussi long ?

 

  •  5 mois est une période suffisante pour accomplir BEAUCOUP de choses et avoir de très bons résultats.

Ainsi, si vous êtes motivés à changer, vous savez que vous allez avoir les résultats que vous voulez.

Si vous choisissez un très grand objectif non-réalisable en 5 mois, on se mettra d’accord sur un sous-objectif faisable et je vous aiderai à structurer vos séances après le coaching afin que vous puissiez atteindre votre aspiration.

 

  • Je veux que vous soyez rassurés et confiants à l’idée que vous allez développer le corps que vous voulez avoir.

Le but n’est pas de vous faire progresser… mais de vous faire atteindre vos objectifs (force, grand écart, poirier, endurance, muscle-ups, mobilité, etc).

 

  • Vous pouvez déléguer une partie de votre responsabilité.

Utilisez-vous les bons mouvements ? Faites-vous trop/pas assez d’exercices ? Comment savez-vous si vous allez progresser ou atteindre vos objectifs ?

Mon but est de retirer tous vos doutes afin que vous puissiez être sur le bon chemin.

Un suivi hautement personnalisé :

 

  • Votre corps change constamment. Votre programme aussi.

Chaque semaine vous allez recevoir un programme précisément structuré en fonction de votre corps grâce à un test personnalisé que vous aurez fait auparavant.

 

  • Chaque semaine on se fait un appel vidéo qui n’a pas de durée limite.

Vous avez besoin de 45 minutes ? Parfait.

Vous avez besoin de 2 heures ? Pas de soucis.

Cet appel me permet :

de répondre à toutes vos questions

de changer votre programme en fonction de votre progression/de vos ressentis

de corriger l’exécution de vos mouvements que vous m’aurez envoyés en vidéo.

 

  • Soutien illimité par mail/téléphone

Vous avez oublié de me poser une question après une séance ?

Vous n’êtes plus sûrs de l’exécution d’un mouvement ?

Appelez-moi et je réponds. Tout le temps.

Atteindre l’impossible :

 

→ Vous allez dépasser vos attentes et apprendre des mouvements que vous ne pensiez jamais réussir.

Trop de personnes sous-estiment ce qu’elles peuvent atteindre en étant bien guidées.

Peut être que faire un grand écart vous paraît impossible…. Or je sais que je peux vous l’apprendre rapidement et en toute sécurité.

 

 

Une bonne expérience :

 

  • Respect de votre corps : lors de chaque coaching, j’intègre des exercices spécifiques pour renforcer vos articulations, corriger vos déséquilibres et créer une bonne fondation afin que vous ne vous blessiez pas.

Se blesser = perdre beaucoup de temps = échec des objectifs fixés.

 

  • Je ne suis pas là pour vous crier dessus et vous dire de faire 500 pompes à 4h30 du matin.

Mon but est vous ayez une bonne expérience avec

– quelqu’un avec qui vous pouvez communiquer librement

– votre corps

– un entraînement qui vous plaît réellement

Si on ne crée pas de bons souvenirs…. À quoi bon s’entraîner ?

Je ne vous oublie pas :

 

Qu’allez vous faire après le coaching ?

 

  • Je vous forme pendant le coaching afin que vous puissiez comprendre à la fois la logique de vos entraînements… mais aussi afin que vous puissiez comprendre comment créer les vôtres.

 

  • Je réponds à tous vos messages privés dans la limite de mon temps disponible.

 

  • Je vous offre mon programme en ligne (alors qu’il est en vente à 247€) afin que vous ayez toutes les ressources théoriques et pratiques pour bien progresser (ceux qui ont déjà acheté le programme auront une réduction de 250€ sur le coaching).

 

  • Je vous offre votre place à mon prochain évènement à Paris.

Avant de vous coacher – je veux vous parler par téléphone

Ce coaching aura lieu sur 5 mois.

Ce qui représente plus de 30 heures de coaching – sans compter votre travail personnel ni toutes les questions supplémentaires que vous allez probablement me poser.

 

Cela représente un grand investissement de temps et d’énergie. Pour vous et pour moi.

 

Peu de personnes sont prêtes à investir autant dans leur développement.

Et je veux un taux de réussite de 100 %. Pas moins.

C’est pourquoi, je veux être sûr de m’engager avec une personne qui est prête à travailler sur elle.

 

Ainsi, je vous propose qu’on s’appelle (c’est gratuit)

 

On va discuter précisément de ….

Votre situation

Ce qui marche et ne marche pas

Vos objectifs

Comment les atteindre

Votre motivation

 

Par la suite, si nous pensons faire bonne équipe – nous pourrons travailler ensemble.

 

Gardez bien en tête que…je veux que vous ayez du succès.

Je veux vous voir atteindre vos objectifs. Et c’est pourquoi j’insiste beaucoup sur le fait de créer une bonne équipe.

 

En attendant, si vous voulez avoir accès à l’appel – remplissez précisément le questionnaire en bas de la page.

Je limite les places

Ce coaching me demande un investissement de temps énorme – raison pour laquelle je préfère limiter les places… même si, logiquement, j’aimerais avoir plus de clients.

Je restreins donc les places à 5 personnes (et je ne prendrais pas de nouveaux clients avant le 1er juillet).

 

Inscription : du mercredi 1er janvier au mercredi 15 janvier inclus.

Il ne reste plus aucune place de disponible, désolé !

Mon message le plus important

Je suis toujours mal à l’aise à l’idée d’acheter un programme sur internet car je sais que la personne veut vendre.

Et c’est pour cette raison que je veux vous sachiez que… même si je souhaite vivre de ma passion, je suis là pour vous donner le plus de valeur possible. Et j’espère que c’est ce que vous avez ressenti à travers mes vidéos.

Certes, je veux vendre, mais je veux aussi vous rendre heureux.

C’est vrai que ce n’est pas puissant si on le lit sur internet…surtout sur une page de vente. Mais je le pense vraiment.

Répondez à ce questionnaire pour avoir accès à l’appel

Demande de coaching

  • Répondez "aucun" si vous ne pratiquez pas de sport.
    Donnez votre opinion personnel. Répondez "oui" si votre situation correspond à au moins un de ces deux cas. Répondez "non" si vous n'êtes dans aucun de ces cas.
  • Si oui, précisez le nom de votre pathologie ou, si vous l'ignorez, la zone ou cela vous fait mal. Si vous n'avez pas de pathologies ou de douleurs quelconques, répondez "non".
  • Soyez le plus précis possible. Par exemple, si vous voulez être souple, donnez-moi des exemples de mouvements que vous aimeriez savoir faire. Que représente la souplesse pour vous ?
  • Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?